Chaque attentat accroît la capitulation des élites, pas l’inverse

Commençons cette chronique par des images qui résument l’ampleur du naufrage des élites ouest-européennes. Ci-dessous, vous pouvez voir la “représentante de la diplomatie de l’Union Européenne”, Frederica Mogherini, fondre en larme après l’annonce des attentats de Bruxelles.

Nous sommes donc passés de Napoléon et Bismarck à “ça”.

En premier lieu, c’est une démonstration caricaturale de ce que la féminisation du politique ne constitue pas un progrès en soi. Que le chef de la diplomatie d’une organisation représentant un demi milliards de personnes s’effondre publiquement après l’annonce de 30 morts, voilà qui dit tout de la psychologie du socialisme humanitaire.

Concrètement, le message envoyé à tous les acteurs politiques de la planète c’est l’extraordinaire faiblesse psychologique des Européens. Une faille exposée au grand jour qui, comme l’odeur du sang, ne manquera pas d’attirer les loups. Un tel degré de faiblesse individuelle disqualifie l’intéressée car elle a d’ores et déjà déclenché de futurs actions hostiles contre les pays de l’UE.

C’est une manifestation toute aussi caricaturale du degré d’aveuglement criminel dont sont capables les élites progressistes d’Europe de l’Ouest. En larmes, la “ministre des Affaires Etrangères” de l’UE répète son slogan multicuraliste sur cet “islam de paix” qui partout enflamme le monde.

Ces adeptes du “présentisme”, dépourvus de la mémoire longue des sages, ont oublié les 8 siècles de guerre en Espagne contre l’envahisseur musulman et les assauts ottomans au coeur de l’Europe. Ils sont devenus d’éternels apprenants, surpris à chaque soubresaut d’un ennemi que nous connaissons pourtant parfaitement bien.

Ici, il faut bien se dire une chose : ce ne sont pas tant les morts de Bruxelles qui ont fait pleurer la socialiste Mogherini que l’idée d’un possible échec de la capitulation pacifique de l’Europe face à l’envahisseur. C’est la panique face au retour du tragique en lieu et place de la chimère des “lendemains qui chantent”.

C’est en somme la réaction d’une petite fille qui vient d’apprendre que le Père Noël n’existe pas.

Retour à la normale

J’imagine aisément le spectacle des commentateurs défilant sur les chaînes d’information en continu. L’incontournable “ancien officier du GIGN” venu brasser de l’air précédant le brave imam de la mosquée Ben Couscous de Saint-Denis, encadré de deux braves fonctionnaires du ministère de l’intérieur qui lui auront remis une note, écrite en gros caractères et dans un français accessible.

Je présume que les grands feudataires du régime se seront bousculés pour dire que “évidemment” ces “ignobles et lâches attentats” n’ont “rien à voir avec l’islam”. Je suppose que les mots “immigration” ou “immigré” n’auront pas été prononcés une seule fois par de doctes journalistes au regard vissé sur le prompteur.

J’imagine enfin qu’un mot a été matraqué dans l’univers entier : “laïcité”. Celle-là même qui permet aujourd’hui, avec l’appui zélé des politiciens, la construction d’une à deux mosquées par semaine sur le territoire hexagonal.

Bref, rassurer la population et restaurer sa confiance dans le système et ses dirigeants dont les réalisations, en 50 ans, sont effectivement édifiantes.

Présenter la défaite en victoire

Je suppose que vous n’aurez pas eu la naïveté de croire que les mêmes élites qui vous vendent chaque jour à un monstre qu’ils ont nourri et choyé, ne nourrissent l’idée d’une forme quelconque de résistance.

La grande réflexion, la solennelle inquiétude de la haute fonction publique, des politiciens, des journalistes stipendiés, des “intellectuels” et autres artistes à cachets, c’est de régler cette épineuse question : comment procéder à une reddition la moins indolore possible ?

Parmi les options étudiées par ces élites, l’opportunité d’une défaite présentée en victoire est largement privilégiée. Tout repose sur cette approche : ménager les apparences. Ce qui est une invasion objective est désormais présentée comme une forme de “libération”.

Vous ne vous en rendez peut-être pas compte, car ce n’est pas formulé explicitement mais implicitement. La dépréciation de la culture occidentale comme de ses réalisations, la démoralisation des masses de souche par la promotion d’une identité négative s’accompagnent d’une célébration de l’immigration, du multiculturalisme, de l’expansion de l’islam, des qualités des races allogènes, etc.

Il s’agit d’une explication et d’une légitimation constante de la défaite. Une défaite qui, du coup, devient une victoire.

Pour la gauche occidentale, mieux vaut avoir tort avec Mahomet

Ces gens ont peur, ils sont terrorisés. Terrorisés à l’idée de devoir se battre, terrorisés par l’idée du conflit, produit pourtant indépassable de l’histoire.

Passe encore de se rendre une fois l’an au pied du monument aux morts pour rendre hommage “à la résistance” et de pontifier en évoquant le souvenir des maquisards. De là à effectivement prendre des risques politiques, voire physiques, pour défendre quoique ce soit, ce serait basculer dans ce que le progressisme radicalisé nomme “l’extrême-droite”.

C’est ici qu’intervient le processus de capitulation. Vous aurez relevé que les élites dominantes tentent, par tous les moyens, de créditer l’idée qu’il n’y a pas de causalité ni de déterminisme quand on évoque l’islamisme radical.

Dans le discours politique et médiatique dominant, le djihadisme est réduit à son expression violente. Pire à son moyen militaire : le “terrorisme”. Le seul déterminisme que ces élites acceptent d’évoquer est celui qui n’est pas de nature à rompre leur vision du monde : le déterminisme social.

Vous aurez remarqué cependant que si l’on aime sortir les violons sur les origines sociales des djihadistes – des “paumés” – on ne peut pas dire que les socialo-communistes s’étaient attardés jusqu’à présent sur l’enfance malheureuse d’Adolf Hitler.

Le système tente désespérément d’empêcher une analyse objective de la situation afin de ne pas devoir admettre que la réalité dément en pratique les fondements même du progressisme. Ne pas évoquer les causes et focaliser l’attention sur les conséquences, en l’occurrence l’usage du terrorisme par les musulmans en Europe.

Culture de la capitulation

Je vais faire une analogie à caractère pédagogique. Lorsque les agriculteurs sèment le chaos lors de leurs actions, le gouvernement français a pour habitude de reculer et cède à un certain nombre de leurs revendications. Pour des raisons de crédit politique, le gouvernement arrête un peu plus tard quelques éléments isolés, accusés des actes violents les plus spectaculaires.

Pensez-vous qu’un gouvernement qui recule devant quelques centaines d’agriculteurs armés de tracteurs soit plus déterminé face à des millions d’afro-musulmans en état d’insurrection permanente ? Pour quelques palettes brûlées, la France compte 40 000 voitures incendiées chaque année sans que cela ne suscite de réaction des autorités (lire ici).

Nous avons à faire à la même approche dans le cadre de l’invasion islamique. Le système, face à un acte violent à caractère revendicatif, ne peut pas laisser la population penser que son monopole de la violence, base du droit commun, puisse être contesté. Il s’assure donc de capturer effectivement les djihadistes coupables d’attentats.

Mais ce n’est pas là que se situe le cœur de l’enjeu politique. C’est dans le rapport des élites à la progression démographique et culturelle des musulmans au sein de la société d’accueil.

Et comme lors des affrontements avec les paysans, le gouvernement cède largement. Pour justement éviter l’extension d’un conflit ouvert, jugé trop coûteux politiquement pour les dirigeants, ceux-ci préfèrent organiser leur capitulation après une victoire symbolique, i.e. une arrestation hyper médiatisée de djihadistes.

Mais si l’on prend le temps de regarder le tableau plus général, qu’observent les islamistes et les masses islamo-immigrées ? Plus il y a d’attentats, plus les élites répondent aux exigences des colons africains et orientaux.

N’est-ce pas après les attentats de Charlie Hebdo que le gouvernement français a mis en scène le “doublement des mosquées” en France (lire ici) ?

Le système sacrifie la jeunesse pour sa survie à court terme

La gauche radicalisée – à laquelle appartient le gouvernement – recherche donc par tous les moyens de “bons musulmans” qui leur offrent cette capitulation douce, progressive, exotique qui leur permet de sauver la face.

Des “musulmans républicains” – c’est-à-dire suffisamment patients – qui aideront à exonérer les idéologues de l’égalitarisme et du sans-frontiérisme de leurs responsabilités.

Vous pensez que je me joue de vous ?

Non. Cela va si loin que désormais les doctrinaires du pacifisme en viennent à se demander si les “salafistes non-violents” ne sont pas “des alliés contre le djihadisme”.

Je cite la journaliste gouvernementale Valérie Le Nigen (France Bleu), militante de gauche bon teint, qui écrit dans un article (lire ici) sur le prédicateur salafiste de Brest Rachid Abou Houdeyfa :

Certains imams radicaux sont-ils des remparts contre le terrorisme ? La question est sensible mais mérite d’être posée.

Les élites au pouvoir posent uniquement la question de l’usage de la violence, pas celles de l’islam radical ou de la submersion culturelle de la société par la démographie islamique.

Comme je le disais, la bourgeoisie dominante est uniquement obsédée par sa survie et le maintien d’un semblant d’ordre légal. Pas par l’invasion victorieuse afro-musulmane.

Et je suis au regret de vous apprendre que la caste politico-médiatique est bien décidée à sacrifier vos enfants pour préserver son statut social. C’est son seul et unique objectif : survivre.

Dans ces conditions, ne doutez pas que nous n’en sommes encore qu’au début de l’horreur. Les mêmes causes engendrant les mêmes conséquences, il faudra encore de nombreux morts avant que les élites progressistes radicalisées ne tombent et que l’envahisseur soit repoussé.


  • Jean Barbier

    Un léger contresens je crois : … comment procéder à une reddition la PLUS et non la (moins) indolore possible …
    Mais sinon, très bonne analyse.

    • Boris

      Non non, la moins indolore.

      • Konmael

        indolore \ɛ̃.dɔ.lɔʁ :
        Qui ne fait pas mal, qui ne cause pas de souffrance.

        Petit bémol :
        Si elle est indolore elle ne provoque pas de douleur. Si elle est moins indolore, elle cause donc de la souffrance 🙂
        Il y a donc contresens (puisque tout le reste du développement montre bien que “la haute fonction publique” – politiciens, journalistes, pseudo intellectuels et autres artistes – cherche à négocier une reddition sans aucune douleur, semblable à une sodomie collective en bonne et due forme, mais avec une quantité astronomique de vaseline…)

        Sinon, je ne peux que saluer cette admirable chronique

        • Boris

          Ah oui, je comprends maintenant. Merci d’avoir relevé cette erreur. Je m’en souviendrai.

  • Joséphine K. Cohle

    Les élites se sont pas simplement engluées dans leur idéocratie qui les obligent à tout céder à l’Islam. Elles sont également malfaisantes et vicieuses. Pour croiser ceci avec l’une de tes dernières chroniques : il s’agit désormais de nous infliger un maximum de dommages, et pour masquer toute la dissonance cognitive que soulève les faits, et pour nous punir de ne pas en être dupes.

    Les seuls à pouvoir, effectivement, appuyer leurs plans et renchérir en légitimité sont ceux dont il est interdit de discuter de la légitimité. A cette fin, il faut donc libéraliser l’Islam le plus possible dans nos sociétés, pour que nous, ayons tort.

    Lors d’un plateau “Des paroles et des actes”, Cazeneuve, invité à commenter les vidéos de l’imam de Brest, et bien décidé à ne pas sanctionner tout en prétendant récuser, décrète donc que les valeurs de la République ne s’appliquent qu’à l’examen du Droit. Bref, imams et radicaux sont libres de répandre ce qu’ils veulent tant qu’ils n’appellent pas à sortir les couteaux.
    La France ? Des textes de loi. Ni plus, ni moins.
    http://zoom.francetv.fr/video/bernard-cazeneuve-reagit-aux-propose-de-l-imam-de-brest

    Ces collabos sont bien prêts à tout pour survivre et savent que seul le conflit le permet.

    Boris : merci.

    • Boris

      Bonjour Joséphine. Je me rappelle très bien de la performance de Cazeneuve. Justement je la guettais pour avoir passé du temps sur le cas Houdeyfa.

      Par la suite j’ai appris que ce prédicateur est protégé par les services de renseignement français. Ce qui rejoint mon propos : utiliser le salafisme contre le djihadisme. Les fous ont pris le contrôle de l’asile.

  • Regardez cette publication de Dr Aantoly Livry :

    Pour l’attribution post-mortem du Prix Nobel de la Paix à Kadhafi
    http://ripostelaique.com/pour-lattribution-post-mortem-du-prix-nobel-de-la-paix-a-kadhafi.html

    L’auteur suisse est poursuivi depuis en France … : http://anatoly-livry.e-monsite.com

  • publication quelque peu humoristique, naturellement …

  • Boris, je me permet de traduire de temps à l’autre, quelques articles, avec autorisation et, bien sûr, avec citation de la source. La langue sera le portugais. Si tu voudra me donner l’autorisation… Merci et continue!

    • Boris

      Salut Tuga,

      Ah oui bien sûr, je t’en remercie par avance. Tu publies où ?

      • Tuga

        Salut Boris, je m’excuse de ne pas avoir mentionné le blog, est celui-ci:

        http://gangdaervilha.blogspot.pt/

        On s’intéresse plutôt ici à la juiverie, ce qui est normal, puisque on as pas le problème de l’islamisme. Cela dit, on est pas à l’abri non plus. Les musulmans par ici ce comportent bien. On me dira qu’ils ne sont pas beaucoup, oui peut-être, mais bon pour le moment, cette “radicalisation” dont quasiment toute l’Europe est atteinte n’est pas venue nous rendre visite. Quant à l’immigration, cette masse d’envahisseurs ne veulent pas venir ici, ils préfèrent l’Allemagne, France, Suède, tout sauf le Portugal. Les aides sociales sont très basses.

        Je te suis depuis un bon moment, sur youtube. Je m’intéresse à la France parce que je suis convaincu que c’est le pays clé, la solution ne pourra que venir de là. Et bon, il y aura des articles qui pourront m’intéresser. Et c’est moi qui remercie. Continue de nos régaler avec tes articles et vidéos, merci a toi!

  • FAURE ERIC

    On doit à Wojtyla, cet antipape de la pire espèce, à ce monstre d’iniquité qui a pris pour nom « Jean Paul II », à ce faux prophète, à ce Jean baptiste luciférien de l’Antéchrist, à cet intrus , à ce membre du parti ésotérique de Moscou qui s’est infiltré au sommet de la hiérarchie ecclésiastique, d’avoir planifié, préparé ce chemin de perdition, vers lequel s’engouffre toutes les nations apostates d’Europe , ouvrant leurs portes à des millions de mahométans. Ce regard lucide, plein de bon sens, éclairé par de saines lectures, et une Foi catholique inébranlable, je suppose, que porte Boris le Lay avec courage et détermination sans crainte des persécutions, ne doit pas nous faire oublier, que rien de cette catastrophe n’aurait été possible sans cette révolution satanique dans l’Eglise, qui nous a conduit à l’avènement de cette fausse église des derniers temps qui n’a de catholique, que l’apparence, et qui n’est rien d’autre que la grande prostituée de l’Apocalypse, la mère de toutes les prostitutions, ouvrant ses portes à tous les hérétiques, à toutes les idoles ou faux dieux, à toutes les fausses religions, à commencer par le judaïsme, la franc-maçonnerie qui vient du judaïsme , et ce qu’on appelle « l’islam ». Cette fausse et contre Eglise vient cautionner et soutenir spirituellement, cette nouvelle union européenne satanique des loges et des oligarchies financières apatrides, qui est comme la résurgence de l’ancien empire romain païen persécuteur des chrétiens, dans tout ce qu’il avait de plus monstrueux. On sait comment il a fini cet Empire avec les invasions barbares, et la chute de cette union européenne antichristique, sera bien plus terrible encore le jour de la sainte colère de Dieu, lors des tribulations dernières de l’humanité, ce qui se passe au Proche Orient étant le prélude d’une guerre épouvantable qui sera générale et mondiale, au cours de laquelle la basilique saint Pierre de Rome en raison de l’apostasie de son clergé, doit périr dans les flammes à l’image du temple de Jérusalem en l’an 70, idem pour Paris et l’Assemblée Nationale qui selon les prophéties périront dans les flammes.
    Ce n’est pas seulement à nos dirigeants, qu’il faut s’en prendre, eux qui non seulement sont incapables de protéger les populations qu’ils dirigent, mais qui travaillent consciemment ou à leur insu à leur destruction. Il faut s’en prendre à ceux qui dirigent actuellement l’église officielle romaine, qui sont tous des faux pasteurs faisant entrer les loups dans la bergerie, qui encouragent ce mariage contre nature entre l’islam et l’Europe, et qui en entraînant avec eux les européens dans l’apostasie, les ont désarmés face à leur pires ennemis ! Ce qui se produit , désolé d’avoir à le dire est aussi un châtiment … vous européens en ayant suivi l’abominable Wojtyla , Jean Paul double, en ayant rien fait pour lui résister, en vous laissant séduire par ses hérésies, en ne vous opposant pas à son élévation sur les autels, avaient contracté un pacte avec le Diable, et vous périrez tous, si vous ne revenez pas à l’esprit de Charlemagne, père de l’Europe chrétienne unifiée, si vous ne revenez pas dans la religion de vos pères, celle qui a fait les nations !
    Dans l’histoire de l’Eglise, la véritable papauté avait toujours exhorté le pouvoir temporel à combattre et repousser tous les assauts islamiques en Europe. A Chaque victoire importante, obtenue par l’intercession de notre Dame, la véritable papauté a institué des fêtes liturgiques. C’est ainsi, qu’après la victoire de 1456, qui arrêta près de Belgrade le flot envahissant de l’islam, Calixte III a étendu la fête de la transfiguration à l’Eglise entière. C’est ainsi, qu’après la victoire de Lepante sur l’islam en 1571 , saint Pie V institua une fête de Notre Dame du rosaire, et c’est ainsi que le bx Innocent XI instaura la fête du saint nom de Marie à toute l’Eglise, suite à la victoire de Jean Sobieski, roi de Pologne remporta contre les turcs assiégeant Vienne et menaçant l’Occident.
    Il faut bien constater, que Satan s’est emparée de la fonction pontificale, des commandes du Vatican, puisque l’abominable Wojtyla qu’il ne convient pas d’appeler « Jean Paul II », car c’est un usurpateur, a soutenu l’expansion de l’islam au nom du pluralisme religieux. Voici ce qu’il prêchait en Turquie : « je voudrais profiter de cette rencontre (…) pour vous inviter à considérer chaque jour les racines profondes de la foi en Dieu dans laquelle croient aussi vos concitoyens musulmans, pour en tirer le principe d’une collaboration en vue du progrès de l’homme, de l’émulation dans le Bien, de l’extension de la paix et de la fraternité dans la libre profession de la foi propre à chacun. » ou encore, voici ce que disait ce monstre en Belgique : « Chrétiens et musulmans, nous nous rencontrons dans la foi en Dieu unique … nous nous efforçons de mettre en pratique dans notre vie quotidienne la volonté de Dieu, suivant l’enseignement de nos livres saints respectifs. » , comme si le « Coran » était un livre saint, compatible avec la Bible : « les infidèles ne sont qu’impuretés immondes (…) infidèles ont été ceux qui ont dit « Allah est le Messie, fils de Marie (…) ;lorsque vous rencontrez des infidèles eh bien tuez-les au point d’en faire un grand carnage et serrez fort les entraves des captifs (…) vous les combattrez les infidèles ou bien ils se convertiront à l’Islam (…) Oh musulmans , vous qui croyiez , ne prenez point pour amis (…) chrétiens , juifs. », quant aux lois coraniques, voilà ce qu’elles enseignent : « Article 1 : onze choses sont impures : l’urine, l’excrément, le sperme, les ossements, le sang, le chien, le porc, l’homme et la femme non musulmans, la Trinité. » Article 2 : « Qui croit à la Trinité est impur au même titre que l’excrément et l’urine. » C’est clair non ? Mais pour l’abominable Wojtyla, la foi des mahométans soutient celle des chrétiens !!!
    Voici les résultats de la politique de cet imposteur, que les apostats appellent désormais dans le sillage de Bergoglio et Razinger, « saint Jean Paul II », ce qui s’est fait avec sa bénédiction et à sa demande : 1980 le 20 juin, ouverture de la mosquée de Lille, dès 1962, le cardinal Lienart franc-maçon avait souhaité cet édifice. 1981 : l’Action catholique ouvrière (infiltrée par les agents communistes) de la vallée de la Seine souhaite que se réalise la Mosquée des Mureaux, cinq ans plus tard, le journal la croix (dirigé par l’Ennemi) titre : « l’ancienne église des Mureaux a été transformé en Mosquée. » 1982 : ouverture de la nouvelle mosquée de Sarcelle. 1984 le 11 décembre la première pierre de la MOSQUEE DE ROME EST POSEE , LE VATICAN était représenté par le père Zago du secrétariat des non-chrétiens qui a déclaré : nous sommes très contents qu’à Rome s’ouvre un nouveau lieu de culte. » Et on pourrait continuer longtemps comme ça avec Wojtyla , cet antipape invitant des mahométans à prier à Assises en Italie, puis à Rome au Vatican , et même au mont Sinaï, avec toutes les autres fausses religions, ce qui est une infraction au premier commandement de Dieu, » tu n’auras pas d’autres dieux, que MOI DEVANT MA FACE. » FORCE EST DONC DE CONSTATER QUE ROME N’EST PLUS DANS ROME, QUE CETTE CITADELLE SAINTE QU’EST L’EGLISE OFFICIELLE ROMAINE EST OCCUPEE PAR L’ENNEMI.
    Voici ce que disait l’abbé Daniel Le roux dénonçant ce coup de poignard portée par Wojtyla et ses adeptes contre les vrais catholiques : « les musulmans profitent de ce recul de la Croix et menacent directement nos pays jadis catholiques. Dans peu de temps, SI LA TRAHISON DE l’EGLISE (de cette fausse et contre église ajoutons nous incarnée par Wojtyla ) CONTINUE, SI l’ENDORMISSEMENT DES CONSCIENCES SE PROLONGE, la guerre de religion – car c’en est une – qui déchire le Liban éclatera chez nous. » Ce prêtre disait cela en 1988 ! L’actualité en 2016 lui donne de plus en plus raison ! La France se « libanise » avec ses flux migratoires islamiques … On ne peut pas dénoncer nos dirigeants, les partis politiques responsables de cet islamisation forcée – on n’a pas demandé l’avis du peuple, pour islamiser la France et renforcer l’islam en France -, sans dénoncer du même coup, ceux qui dirigent actuellement l’église officielle romaine, ces derniers inféodés à la Synagogue de Satan dirigeant le Vatican, soutenant paradoxalement nos dirigeants tous extrémistes, et hostiles au christianisme véritable. Je pense Boris, que tu partage mon point de vue, à toi de me répondre ici, si tu veux bien. ERIC

  • Raphael

    Bravo pour votre recent travail de journaliste independant qui est une bouffee d’air frais…meme si mon petit doigt me dit que vous ne portez pas les juifs dans votre coeur.Peu importe,le travail de reinformation doit etre fait.
    Comme en 1940, tres peu de resistants a gauche et parmi les progressistes…
    Ces gens la ont bien souvent choisi leur camp politique par insuffisances morales et hormonales, ils se laisseraient s… r par le premier envahisseur venu.
    Pour les mongolitos du web maghrebins mentaux,je parle en mon nom et ne represente que moi…Boris Le Lay n’est pas agree par le MOSSAD.