Le chef du “CCIF” défendant le “burkini” est proche d’un salafiste ayant rejoint l’État Islamique

Nous ne sommes pas très nombreux à suivre avec assiduité les détails du rapprochement progressif entre la gauche socialo-communiste – à de rares exceptions près – et l’islam militant. Je m’y attèle, notamment au plan local, depuis près de deux ans.

Ce qui est fascinant, c’est de voir avec quel zèle et quels moyens le régime répriment les voix de l’opposition identitaire d’une part et comment, d’autre part, des cadres de l’internationalisme islamique peuvent agir au plus haut niveau en France.

Le cas du directeur du “Collectif Contre l’Islamophobie en France” est particulièrement révélateur. Il faut dire qu’ayant des liens avec la galaxie de l’oligarque américain George Soros, ce Frère Musulman a de l’entregent. Ceci pour ne pas parler des ponts entre le CCIF et l’UOIF, donc des nombreux appuis internationaux dont dispose ce “komintern vert”.

A lire dans cet article (voir ici), intitulé “Le chef du “CCIF” défendant le “burkini” est proche d’un salafiste ayant rejoint l’État Islamique”.