Marseille : Karim défigure à l’acide Cathy, “je veux que tu ne ressembles plus à rien”

0
4920
Publicité

[MINDWAR] MARSEILLE 16/06/2018 – “J’en ai rien à foutre, même si je prends 15 ou 20 ans de taule, je veux que tu ne ressembles plus à rien…”

Karim, 39 ans, avait annoncé depuis des mois son intention que jamais son ex-compagne, Cathy (son prénom a été modifié), ne retrouve un homme. Son tort à elle ? Avoir décidé, en février, que cette relation entamée sur les bancs du lycée et qui a donné naissance à deux fils âgés de 4 et 12 ans, cesse illico.

Il faut dire que quelques mois plus tôt, Karim avait écopé de dix-huit mois de prison avec sursis, pour des violences conjugales et des menaces. Une peine assortie notamment d’une interdiction de se rendre à Marseille et d’entrer en contact avec son ex-compagne. “Il ne l’a jamais respectée, il est totalement obsédé par moi”, témoigne Cathy, 37 ans, sur son lit d’hôpital du service des grands brûlés.

Mardi vers 16 h, c’est son visage, celui-là même qui l’avait séduit il y a vingt ans, que Karim a aspergé d’acide. “J’allais chercher mon fils à l’école, et soudainement j’ai senti une présence bizarre dans mon dos. J’ai couru mais il m’a rattrapée. Je suis tombée, j’ai protégé mon visage et il m’enlevait les mains pour m’atteindre avec ce liquide qu’il transportait dans un bidon”, se souvient la victime, grièvement blessée à la face, aux yeux, aux bras et aux mains. “Souvent, il m’a montré des photos sur internet de femmes brûlées à l’acide”, lâche-t-elle en pleurs.

À chaque fois, ce que confirment nos sources policières et judiciaires, Karim est interpellé, déféré mais relâché dans la nature par la justice. “Il était tout fier, parce qu’avec son bagout, il arrivait à embrouiller tout le monde, peste Cathy. Et moi, même si on m’avait donné un téléphone grand danger pour les femmes battues, je me sentais seule au monde avec aucun appui et l’impression que personne ne me croyait.”

Selon nos informations, encore trois jours avant cette terrible attaque à l’acide, Karim avait été arrêté pour avoir violé son interdiction de territoire. Mais laissé libre avec une simple convocation pour septembre… Le lendemain, rebelote, Karim se pointait au domicile de Cathy. “Un mandat d’arrêt a été décerné à son encontre la veille de l’attaque à l’acide”, précisait hier soir le procureur de la République de Marseille, Xavier Tarabeux. Hier soir, alors que son avocat Me Pouillaude indiquait ne pas souhaiter s’exprimer, Karim a été mis en examen et écroué.

Une décision bien trop tardive dont, sans aucun doute, Cathy portera à jamais les stigmates…

Source : La Provence


► Faire un don pour soutenir le travail de Boris Le Lay : https://borislelay.com/index.php/soutien/

► SITE : https://borislelay.com

► FACEBOOK : https://www.facebook.com/pg/Boris-Le-Lay-403505586497759

► TWITTER : https://twitter.com/boris_lay