Facebook purge massivement tous les articles satiriques traitant de l’affaire Macron / Benalla

0
40599
Publicité

[MINDWAR] PARIS 22/07/2018 – Le site satirique Nordpresse, équivalent du “Gorafi”, fait face, depuis aujourd’hui, à un effacement massif de tous ses articles relatifs à l’affaire Benalla-Macron.

Dans un premier post publié sur Facebook, Nordpress indique être ciblé par une purge générale de ses article sur le réseau social depuis le début de l’affaire Benalla – Macron :

Depuis ce matin nous avons reçus des centaines de messages de gens qui ont vu leurs partages d’articles Nordpresse supprimés de Facebook puisque considérés comme indésirables.
TOUS ces articles concernaient l’affaire Benalla ou Macron. On sait comme le patron de Facebook France est en lien direct avec l’Elysée après l’affaire Génération identitaire.
Bordel, on tombe littéralement de notre chaise. Est-ce ça aujourd’hui la démocratie française ? Mettre un site satirique sur liste noire parce qu’il en rajoute sur ce qui est déjà une affaire d’état ?
On va continuer à essayer de comprendre mais les centaines de témoignages reçus ce matin nous terrifient. Pas pour nous et nos clics.
Pour la démocratie qui est plus que jamais en péril.
Et si les grands médias taisent la censure qui nous est encore une fois appliquée, on saura ce qu’il en est de leur complicité.

Peu de temps après, Nordpresse indiquait qu’il ne pouvait plus poster d’articles avec des photographies d’illustration. Une manoeuvre dont le but pourrait être d’éviter tout article où figure le visage du président français ainsi que celui d’Alexandre Benalla.

Pourquoi purger Facebook en temps réel des articles, même satiriques, traitant de cette affaire ? C’est le bureau du Premier ministre, Edouard Philippe, qui l’a expliqué discrètement.

Dans Le Parisien, les conseillers du chef du gouvernement résume leur philosophie :

A Matignon aussi, l’espoir secret du staff d’Édouard Philippe est que « le truc va retomber », les Français « champions du monde » ayant la tête ailleurs, aux vacances. La preuve ? « Ça fait le buzz sur Twitter, le réseau social du microcosme parisien, mais sur Facebook où sont tous les Français, ça ne prend pas plus que ça », ose un collaborateur.

Surtout si Facebook purge activement les contenus sur ordre du gouvernement. Il faut dire que son directeur, Laurent Solly, est un membre du cercle très fermé qui contrôle le pays. C’est un ancien proche de Nicolas Sarközy.


 

► Faire un don pour soutenir le travail de Boris Le Lay : https://borislelay.com/index.php/soutien/

► SITE : https://borislelay.com

► FACEBOOK : https://www.facebook.com/pg/Boris-Le-Lay-403505586497759

► TWITTER : https://twitter.com/boris_lay